SIP trunk opérateur : lancer un projet ?

Les DSI cherchent continuellement des leviers pour réduire les coûts des liens opérateurs et des tranches de numéros SDA (Sélection directe à l’arrivée). Dans ce contexte le SIP trunk opérateur offre une excellente opportunité.

 

Dans cet article je vous propose des éléments clés pour décider (ou non) de lancer un projet de migration vers un SIP trunk opérateur.

Les réponses apportées par les offres de SIP trunk

Un SIP trunk opérateur permet :

  • L’utilisation d’un standard ouvert : SIP, qui tend à devenir LE standard de la communication unifiée
  • Une alternative évolutive tout IP aux anciennes technologies
  • Une centralisation et donc une massification des coûts

Mais le SIP trunk ne peut pas répondre à tout :

  • Il n’offre pas de backup local en cas de panne sur la chaîne de liaison entre l’utilisateur et le trunk SIP centralisé
  • Il ne peut pas aisément remplacer les lignes directes ou spécifiques (alarmes, télémétrie, …)
  • On rencontre avec lui une difficulté importante pour router de manière fiable et sans ambiguïté les numéros d’urgence

Une approche hybride est donc souvent nécessaire en couplant :

  • Un trunk IP centralisé et entièrement redondant
  • Des liens locaux pour les besoins de backup et les besoins non couverts par le trunk SIP

Les fournisseurs de trunk SIP

De très nombreux acteurs sont aujourd’hui positionnés sur les offres de SIP trunk.

Au-delà des opérateurs historiques de télécommunications, des fournisseurs de services variés en proposent aujourd’hui : fournisseurs d’accès internet, hébergeurs, info-gérants, …

Le développement de ce type d’offre accompagne une transformation de fond du marché des telecom.

En particulier pour les opérateurs télécoms on remarque des tendances majeures :

  • Une transformation depuis une 10aine d’années vers le métier de fournisseurs de services
  • Une baisse des marges sur les télécommunications
  • Des marges plus importantes sur les services
  • De nouvelles opportunités via la convergence et la communication unifiée

Quels fournisseurs consulter ?

Les critères structurants à prendre en compte sont les suivants :

  • Traiter un volume d’appels et de SDAs très important
  • Assurer la fiabilité et la pérennité de la solution
  • Assurer l’évolutivité de la solution sur le long terme
  • Ne pas négliger les besoins spécifiques (lignes d’alarme, télémétrie, télépaiement, …)
  • Disposer de backups locaux

Par suite, seuls les gros fournisseurs de services de télécommunications sont à même de répondre.

L’offre type

Elle va être principalement tournée vers les services de voix sur IP standards :

  • L’acheminement des appels sortants
  • L’acheminement des appels entrants

Elle va également afficher une évolutivité et une ouverture vers de nouveaux services via le SIP.

La solution technique sera probablement basée sur un support physique fibre optique sur lesquels seront construits de liens MPLS ou VPLS.

Des faisceaux SIP seront prévus entre les équipements de bordure du réseau IP de l’opérateur (de type Session Border Controller) et les équipements de bordure du réseau client (de préférence des Session Border Controllers également).

Enfin, l’offre inclura éventuellement des liens de backup locaux sur les sites utilisateurs.

Modèle de facturation du service de SIP trunk opérateur

Le modèle sera en général forfaitaire au pseudo-canal, c’est-à-dire basé sur le nombre de communications simultanées maximum que le SIP trunk pourra accepter.

Les coûts d’abonnements des numéros SDA sera en général affiché à zéro et donc incluts dans le forfait de base.

De même pour les coûts des appels locaux qui seront les plus souvent inclus dans le forfait de base.

Les coûts des autres type d’appels (internationaux, numéros spéciaux, …) seront le plus souvent facturés à l’usage mais avec des coûts très bas grâce à l’effet de volume

Les coûts d’un projet de SIP trunk

On construira évidemment le business case du projet à partir des offres SIP des opérateurs. Mais il ne faut pas négliger tous les autres coûts, qui peuvent potentiellement représenter les deux tiers des coûts du projet.

En particulier, il faudra bien anticiper :

  • Les coûts de projets internes à l’entreprise : études, pilotage, gestion du changement, expertise, formation des équipes support, …
  • L’acquisition du matériel et des licences SIP d’interconnexion
  • La mise à niveau de la bande passante des sites qui avaient historiquement leurs appels routés localement sans passer par le WAN de l’entreprise

Les coûts récurrents d’une solution de SIP trunk opérateur

De même que pour les coûts projet, les coûts de fonctionnement de la solution ne consistent pas uniquement dans les coûts du fournisseur de SIP trunk.

Il faut également inclure les coûts suivants :

  • Exploitation de la solution
  • Maintenance et hébergement des équipements d’interconnexion
  • Abonnements résiduels des services spécifiques qui n’ont pas pu être migrés sur le SIP trunk

Quelles économies et quel ROI avec un SIP trunk ?

Les gains potentiels sur les coûts récurrents tout compris peuvent aller au-delà des -60%.

De plus le ROI est très rapide et peut être inférieur à l’année entre le démarrage du projet et le pivot à partir duquel les économies réalisées ont déjà réussi à couvrir tous les couts du projet.

 

Si vous cherchez d’autres moyens pour rationaliser les coûts de téléphonie externes, vous pouvez continuer par cet article :

Rationaliser les coûts de téléphonie externes

 

Si vous avez des questions sur cette article ou sur SIP trunk opérateur en général, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à me contacter directement (voir ma page contact).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *