Introduction aux communications unifiées

L’essor des communications unifiées est le changement technologique incontournable à comprendre pour bien saisir la transformation qui se déroule actuellement pour tous les services de communications.

Pourquoi ? Car elles cassent les anciens modèles et permettent de fournir des services et usages totalement nouveaux aux utilisateurs.

Je vous propose dans cet article une introduction qui vous permettra d’avoir une vision claire sur ses principaux aspects.

Que sont les communications unifiées ?

C’est ainsi que l’on désigne l’intégration (« unification ») de l’ensemble des services et fonctions de communication afin qu’ils soient utilisables à travers une interface unique, de manière indépendante des terminaux utilisés et de la localisation des utilisateurs.

Les communications unifiées se définissent donc autant par les usages des services de communication que par ceux-ci en tant que tels.

Elles permettent à l’utilisateur de ne plus avoir besoin de terminaux séparés selon les services de communication qu’il utilise.

Exemples :

  • un utilisateur n’est pas obligé d’utiliser son téléphone pour faire une audioconférence, il peut le faire à partir de son PC
  • il n’est pas nécessaire de démarrer son PC pour consulter ses mails, on peut le faire à partir de son smartphone

On n’a également plus besoin d’être physiquement à un endroit particulier pour utiliser un média particulier.

Exemples pour l’utilisateur :

  • il n’est pas obligé de se rendre dans une salle de visioconférence lorsqu’il souhaite faire une réunion en vidéo, il peut le faire de son poste de travail
  • il retrouve sur son smartphone les mêmes fonctionnalités et services de communication que sur son PC
  • en déplacement, il retrouve sur son PC portable les mêmes moyens de communication que lorsqu’il est à son bureau dans les locaux de son entreprise

On parle aujourd’hui de plus en plus d’UCC (ou de CCU), c’est-à-dire de Unified Communications and Collaboration (ou Collaboration et Communications Unifiés). Et l’on regroupe donc les solutions de collaboration et les communications unifiées dans un ensemble commun.

La jonction des 2 marchés est encore en cours, nous traiterons ici essentiellement de communications unifiées.

La convergence

L’émergence des communications unifiées a été rendue possible par un contexte de convergence à plusieurs niveaux :

  • IP : le protocole IP tend à devenir l’unique protocole sur les réseaux, qu’ils soient privés ou public
  • Multimédia : le transport de la voix, de la vidéo et de la data sur la même infrastructure réseau
  • Fixe / mobile : les possibilités de plus en plus importantes d’accéder aux mêmes services sur les réseaux mobiles que sur les réseaux fixes

La convergence des moyens de communication à partir d’un socle technique commun découle donc naturellement de ces convergences multiples.

Les motivations

L’utilisation des communications unifiées dans les entreprises a deux motivations principales :

  • La réduction des coûts
  • L’innovation et la fourniture de nouveaux services aux utilisateurs

Les économies viennent d’abord de la mutualisation des infrastructures et de la réduction des coûts de communication.

Le tout IP permet également une banalisation des connexions réseaux et un coût unitaire de connexion bien plus réduit que par le passé.

Un autre facteur de réduction de coût est la diminution des prix des équipements de communication. Ceci est rendu possible :

  • d’une part grâce l’amélioration dans les technologies de traitement du signal (numérisation)
  • d’autre part grâce à la standardisation des protocoles et des interfaces.

Exemples :

  • La téléphonie sur IP lève la contrainte du câblage téléphonique dédié
  • La voix sur IP permet le transport des appels sur le réseau interne d’entreprise à un coût fixe (coût de la bande passante), y compris entre sites dans des pays différents
  • La mise en place d’un réseau d’entreprise IP unique plutôt que des réseaux dédiés et aux technologies hétérogènes

Les principaux écueils des communications unifiées.

Elles impliquent un changement de paradigme complet et annoncent la fin des anciens modèles fonctionnels, techniques, organisationnels et économiques, avec pour principal impact la disparition des « silos ».

Par conséquent passer aux communications unifiées réclame de nombreux changements, que l’inertie des grandes entreprises rend très difficiles.

Parmi les challenges à surmonter, on pourra souligner notamment

  • Des besoins et usages totalement nouveaux qui peuvent égarer les décideurs
  • La multiplicité des domaines de compétences à adresser
  • De nombreux coûts cachés
  • Des nouvelles contraintes et failles de sécurité
  • Des nouveaux besoins de performance et de qualité de service

Les principaux services et fonctionnalités

Toutes les briques de communication et d’échange peuvent potentiellement être incluses dans les communications unifiées et on remarque une inclusion de plus en plus large de services.

Les socles techniques offrent des API de plus en plus haut niveau qui permettent des cycles de développement très courts de nouvelles applications et nouvelles fonctionnalités.

Parmi ces applications, on retrouve :

  • La téléphonie d’entreprise
  • La vidéoconférence / vidéophonie
  • La messagerie instantanée
  • La messagerie unifiée
  • La conférence multimédia
  • La téléprésence
  • La collaboration
  • La Mobilité

L’unique limite devient celle des capacités d’innovation du marché.

Quelques éléments clés sur le marché des communications unifiées

C’est un marché qui a connu plusieurs fois cette dernière décennie des années de croissance forte à 2 chiffres.

Certaines prévisions estiment que ce marché pourrait atteindre les 40 Milliards de dollars.

Ceci explique donc l’intérêt de très grandes entreprises pour ce domaine.

Les entreprises leaders sont aujourd’hui Cisco et Microsoft, suivies par Avaya et Mitel. D’autres acteurs, de niches ou visionnaires, occupent également une position intéressante. Pour beaucoup d’acteurs historiques le virage vers les communications unifiées semble difficile à réaliser face à l’envol des leaders et la consolidation du marché probable à moyen terme autour de quelques acteurs majeurs uniquement :

  • Cisco reste aujourd’hui très dominant sur la visioconférence
  • Microsoft est évidemment très présent pour les services de communications unifiées sur le poste de travail
  • Avaya reste très performant sur la téléphonie d’entreprise.

Evolutions probables des communications unifiées

La voix et la vidéo resteront les applications phares, cependant certains changements importants sont en cours :

  • La jonction des marchés des UC et de la collaboration pour devenir l’UCC
  • L’intégration de l’UC dans les processus métiers
  • La diminution drastique du « on premise » au profit du UCaaS
  • L’aboutissement de l’indépendance du terminal et de la localisation vis-à-vis des services disponibles

La jonction avec le marché de la collaboration

Comme évoqué au début de cet article, la jonction des 2 marchés des  communications unifiées et de la collaboration est en cours de réalisation. Encore incomplète, cette jonction apparaît déjà avec certaines solutions. Par exemple les solutions de conferencing multimédia qui fournissent à travers la même plate-forme et la même interface, conférence audio, conférence vidéo et partage de documents.

L’intégration avec les processus métiers

Les processus métier, encore aujourd’hui basés principalement sur des supports textuels, vont probablement commencer à tirer profit des communications unifiées. Les possibilités offertes par les communications unifiées permettent de transformer totalement les anciennes méthodes de travail et d’échanges d’information.

L’évolution vers le modèle UCaaS

Les solutions de type cloud (privé ou public) arrivent aujourd’hui à maturité. Le modèle UCaaS (Unified Communications as a Service) est capable de répondre aux besoins de la grande majorité des utilisateurs. L’enrichissement des solutions à tous les points de vue (fonctionnel, technique, administration, sécurité, …) et la diminution des coûts de bandes passantes rendent tout à fait viable l’externalisation des infrastructures de communications. L’adoption des communications unifiées par le grand public et les PME (avec Office 365 par exemple), est entièrement basée sur ce modèle. De simples clients logiciels qui se connectent sur une infrastructure centrale opérée par le service provider.

L’indépendance au terminal et à la localisation

La quatrième évolution à prévoir est l’aboutissement de la notion de services indépendants du terminal et de la localisation. Les solutions de sécurisation et de mobilité sont aujourd’hui mûres pour permettre aux services de communications unifiées d’être disponibles sans que l’utilisateur soit à son bureau, ni même qu’il utilise son PC. Le dernier défi à surmonter pour les grandes entreprises sera celui du BYOD (Bring Your Own Device). La problématique de la sécurisation des communications et des données sur des terminaux non maîtrisés par l’entreprise restant à ce jour très difficile à traiter.

 

 

Si vous avez des questions sur cette article ou sur les communications unifiées en général, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à me contacter directement (voir ma page contact).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *